declaration de Barcelone

 

Déclaration de Barcelone du 16 novembre 2018

 



 

Réseau européen contre la commercialisation et privatisation de la santé et de la protection sociale

 



 

Réuni ce 16 novembre 2018 à Barcelone, le Réseau européen contre la privatisation et la commercialisation de la santé et de la protection sociale a dû constater que les mécanismes de privatisation et de commercialisation de la santé et de la protection sociale s’amplifient dans toute l’Europe, poussés par les politiques néolibérales du « tout au marché ».

 

Ce constat s’appuie sur les réalités de nombreux pays dans des secteurs très divers de la santé et de la protection sociale.

 

La commercialisation de la santé produit des effets désastreux sur l’accessibilité aux soins de santé (géographique, économique, temporelle, culturelle…)1 et donc une exclusion croissante de groupes importants de population, parmi lesquels les femmes, les jeunes, les sans- emplois, les aînés, les personnes porteuses d’un handicap, les migrants… sont les premières victimes.

 

La précarisation, la peur et la résignation, qui s’ensuit créent un terrain fertile pour l’extrême droite démagogique.

 

L’absence d’Europe sociale et les politiques néolibérales de l’Europe permettent aux autorités locales de désigner l’Europe comme étant la cause et responsable uniquede tous ces maux.

 

Plus que jamais le Réseau européen réaffirme la nécessité de protéger et généraliser le patrimoine social européen que constituent les systèmes de protections sociales telles que la sécurité sociale, mais aussi, les politiques sociales visant à agir sur les déterminants sociaux de la santé (enseignement, logement, conditions de travail, environnement,…)2, ainsi que le proclame la Charte Sociale européenne.

 



 

Les participants à la rencontre de Barcelone ont, sur ces bases :

 

décidé de poursuivre et intensifier les actions inscrites dans l’année européenne de lutte contre la commercialisation de la santé lancée le 7 avril 2018

 

  1. adopté la proposition de déclaration de principes ci-jointe, qu’ils vont soumettre à adoption aux groupes parlementaires européens et aux candidats aux élections européennes de mai 2019

  2. décidé, dans le cadre d’une mobilisation européenne, d’organiser à Bruxelles, autour du 7 avril 2019 – journée européenne de lutte contre la commercialisation de la santé – une manifestation européenne et une conférence avec les groupes parlementaires signataires.

 

Il s’agira de diffuser les grands principes qui doivent garantir l’action politique européenne en matière de santé

 

  1. décidé, d’ici-là, d’informer, sensibiliser et mobiliser localement, via les organisations membres et les réseaux amis, afin de créer un front unitaire et pluriel de luttes.

 

Il s’agira de faire converger les luttes locales de défense d’une santé publique vers une réelle capacité d’action à l’échelle européenne.

 

Lutter ensemble pour une Santé publique pour tous.tes !

 

 

 

1 Géographique: éloignement des services de santé par suppression et fusions, déserts médicaux, …

Économique : la part de financement des bénéficiaires (« out of pocket »)

Temporelle : les listes d’attente et les reports de soins

Culturelle : les prises en charge sont de plus en plus standardisées

 

 

2 En annexe, la Déclaration de Varsovie du Réseau

 

Plate-forme d'Action Santé & Solidarité
53 Chaussée d'Haecht
1210 Bruxelles
+32(0)2/209 23 64
info@sante-solidarite.be
IBAN : BE21 5230 8060 9503
Numéro d'entreprise: 0535.605.294

Newsletter

Suivez-nous